téléchargement
vous souhaitez
être recontacté pour ce spectacle
Votre adresse IP : 54.224.200.84
* champs obligatoires
À l'ami qui ne m'a pas sauvé la vie
D'après Hervé Guibert
Adaptation Arnaud Vrech et Jeanne Lazar
Mise en scène Arnaud Vrech
Avec Clément Durant, Jeanne Lazar, Johann Weber
Lumières et son Alexandre Laillé
résumé
À l'ami qui ne m'a pas sauvé la vie parle d’un homme qui découvre sa séropositivité et qui la fait connaitre à tous. Alors que le monde découvre l’existence du SIDA au même moment que le narrateur, un ami - Bill - lui promet un traitement qui le sauvera. Il n’arrivera jamais malgré l’espoir tragique du héros. C’est l’histoire de Hervé Guibert dans laquelle s’entrelace les derniers jours de son ami philosophe - Muzil - atteint du SIDA mais aussi de son amitié féroce avec une star du cinéma français - Marine - victime, elle, d’une rumeur selon laquelle elle serait séropositive la forçant ainsi à démentir à la télévision française. Le sujet n’est pas la maladie en soi, mais comment on l’a vit. Le sida déclenche un tumulte entre Hervé et ses proches. Le regard de l’autre change soudainement une fois le diagnostic tombé. L’amitié est en péril.  L’événement de l’arrivée de la maladie - prémice au combat - révèle alors ce qui est intrinsèque aux amitiés, pour dégager l’essentiel en stimulant les rapports de force et seuls les grands sentiments subsistent. 
En 2015, Jeanne Lazar et Arnaud Vrech créent ensemble la compagnie Il faut toujours finir ce qu’on a commencé après trois années passées au sein de l'École du Nord. Suite à la création de la pièce de théâtre À l’ami qui ne m’a pas sauvé la vie de Hervé Guibert avec les acteurs Johann Weber et Clément Durand, au festival d’Avignon 2017, ils prolongent leur recherche artistique avec l’oeuvre de Jean-Luc Lagarce: EXPLICATION ET DEVELOPPEMENT d’après Le Pays lointain (création 2018-2019). Pour ce faire la compagnie est en partenariat avec le Théâtre du Nord, le Théâtre de La Verrière à Lille, le ministère de la culture, la DRAC Hauts-de-France et la ville de Lille et le Grand Parquet. Arnaud Vrech a profité du dispositif national Compagnonnage 2017 pour mener la première étape de cette oeuvre globale - le texte de Hervé Guibert - qui sera visible au festival d’Avignon en juillet 2017. Le projet global étant de confronter les pensées des auteurs de romans, de théâtre, des réalisateurs, d’une génération à l’autre, qui abordent les mêmes thèmes, traitant les mêmes sujets, mais pour chacun d’une manière singulière et inédite.


Première mise en scène d’Arnaud Vrech, codirecteur artistique avec Jeanne Lazare de la compagnie Il faut toujours finir ce qu’on a commencé.  Spectacle créé au Studio Théâtre d’Asnières sur Seine et au Théâtre de la Verrière à Lille, novembre- décembre 2016.


dates à venir
Le MAR. 18 JUIL. 2017 / 15:45 et JEU. 20 JUIL. 2017 / 12:20
Présence Pasteur / Avignon